Table ronde samedi 14 octobre à Auxerre

Vous êtes chaleureusement invités à venir prendre part à cet après-midi. Pour tout renseignement, il est possible de contacter le pasteur au 03.86.52.09.78. La table ronde ne dure pas 3 heures. Elle est suivie d’un temps de prière à la cathédrale et d’un pot de l’amitié. Cette table ronde a été organisée dans le souci d’un équilibre entre catholiques et protestants. Les quatre théologiens ont accepté de participer pour des interventions courtes mais il ne fait aucun doute dans mon esprit qu’elles seront toutes riches. Cet événement prend place dans une dynamique œcuménique particulièrement vivante. C’est l’occasion de découvrir cela en même temps que la réception de la Réforme dans l’église catholique et l’église protestante unie.

« Ta foi t’a sauvé »

C’est extraordinaire de pouvoir s’entendre dire ces quelques mots, n’est-ce pas? Ce sont des paroles que l’on trouve à plusieurs reprises citées par les évangiles et sortis de la bouche de Jésus. Avez-vous jamais pensé que ces paroles pourraient aussi être pour vous, adressées à vous? Avez-vous jamais imaginé que votre foi pouvait vous sauver? Pas la foi du voisin, pas la foi de votre frère ou de votre sœur. Mais bien la vôtre. Bien sûr, il peut arriver que la foi de ceux qui nous aiment prenne le relais lorsque nous n’avons plus la force. C’est ce que raconte l’épisode du paralytique transporté par des amis pour que Jésus le guérisse (Matthieu chapitre 9, versets 1 à 8; Marc chapitre 2, versets 1 à 12; Luc chapitre 5, versets 17 à 26). Mais, plus souvent, le Seigneur dit « Ta foi t’a sauvé ». L’idée que cette parole puisse aussi être pour vous personnellement, c’est étonnant, non? Plus facilement, nous affirmons que notre foi est fragile, petite, insuffisante. Nous prétendons ainsi à l’humilité. Cette humilité n’est-elle pas une excuse?

Plutôt, entendons le Seigneur nous dire « Ta foi t’a sauvé » et acceptons ce que cela implique d’engagement de sa part comme de la nôtre.

Oui, entendons-le nous dire « Ta foi t’a sauvé » et reconnaissons que notre foi est autre chose qu’une petite flamme fragile qui pourrait s’éteindre à tout moment.

Entendons que, de notre foi, don de Dieu, peut venir l’inattendu et l’extraordinaire.

 

Nuit des églises 2017

Le temple d’Auxerre a ouvert ses portes à cet événement, à l’initiative des amis musiciens qui l’ont animé.Il semble qu’il soit habituel d’organiser un circuit dans quelques églises de notre ville depuis plusieurs années. Cette année, nous en étions donc: nous avons pu entendre résonner l’orgue sous la maîtrise d’Etienne Jacquot et de Jean-Michel Lassauge, mais aussi la flûte à bec de Catherine Douce et le violoncelle de Noé Douce. La soirée s’est poursuivie à l’église St-Eusèbe pour terminer à la cathédrale, dans une ambiance qu’on m’a racontée magique. J’aime ce signe donné que notre temple est pleinement considéré comme faisant partie du patrimoine religieux d’Auxerre.

Ce matin, Seigneur, je rejoins les miens où qu’ils soient

Ce temps de culte que tu m’offres, c’est le temps pour moi de prier avec eux

Quelle espérance pour aujoud’hui?

Voici le mot-clé des quelques jours que nous avons passé en camp KT. Voici l’objet de nos réflexions et de nos prières. Voici une des fresques; elle dit les couleurs de l’espérance et sa lumière. Les pasteurs avaient choisi d’aborder ce sujet notamment à travers le texte des Béatitudes (Matthieu 5, versets 3 à 12). Ils ont demandé aux jeunes de réécrire les Béatitudes, de les réactualiser. Cela nous a valu une bonne heure de travail. Un travail pas facile mais des jeunes appliqués, intéressés et productifs. Voyez par vous-mêmes…

Heureux les pauvres, car Dieu leur donnera la richesse de son amour

Heureux les nécessiteux, car Dieu leur donnera la même part qu’aux autres dans les cieux

Heureux les pauvres car ils sont riches autrement

Heureux les mendiants de la foi, car Dieu leur en donnera

 

Heureuses les victimes de harcèlement, car ils trouveront la paix

Heureuses les victimes car ensemble vous serez plus forts, d’autres vous ont montré le chemin

Heureuses les victimes de la guerre, car Dieu leur donne sa paix

Heureuses les victimes de l’injustice des hommes, car Dieu leur apportera sa justice

 

Heureux les malheureux, les solitaires, les déçus, les perdants, les familles de chômeurs car ils ont la vie, et tout est possible et il faut garder espoir

Heureux les prisonniers, car ils seront accueillis et pardonnés

Heureux les orphelins (ou sans famille) car Dieu les compte parmi ses enfants

Heureux les opprimés, car Dieu les libérera de l’oppression de son Royaume

 

Heureux les malades car Dieu chemine à leurs côtés

Heureuses les personnes qui luttent contre un cancer car Dieu leur donnera la force de surmonter leur maladie

Heureux les malades d’Alzheimer car Dieu se souvient d’eux

Heureux les handicapés car ils marcheront à la suite du Seigneur

Heureux les malades mentaux car Dieu les calculera

Heureux les handicapés car Dieu les mettra debout

En marche car une autre identité est possible

Heureux ! Debout ! En marche !