Ce matin, Seigneur, je rejoins les miens où qu’ils soient

Ce temps de culte que tu m’offres, c’est le temps pour moi de prier avec eux

Quelle espérance pour aujoud’hui?

Voici le mot-clé des quelques jours que nous avons passé en camp KT. Voici l’objet de nos réflexions et de nos prières. Voici une des fresques; elle dit les couleurs de l’espérance et sa lumière. Les pasteurs avaient choisi d’aborder ce sujet notamment à travers le texte des Béatitudes (Matthieu 5, versets 3 à 12). Ils ont demandé aux jeunes de réécrire les Béatitudes, de les réactualiser. Cela nous a valu une bonne heure de travail. Un travail pas facile mais des jeunes appliqués, intéressés et productifs. Voyez par vous-mêmes…

Heureux les pauvres, car Dieu leur donnera la richesse de son amour

Heureux les nécessiteux, car Dieu leur donnera la même part qu’aux autres dans les cieux

Heureux les pauvres car ils sont riches autrement

Heureux les mendiants de la foi, car Dieu leur en donnera

 

Heureuses les victimes de harcèlement, car ils trouveront la paix

Heureuses les victimes car ensemble vous serez plus forts, d’autres vous ont montré le chemin

Heureuses les victimes de la guerre, car Dieu leur donne sa paix

Heureuses les victimes de l’injustice des hommes, car Dieu leur apportera sa justice

 

Heureux les malheureux, les solitaires, les déçus, les perdants, les familles de chômeurs car ils ont la vie, et tout est possible et il faut garder espoir

Heureux les prisonniers, car ils seront accueillis et pardonnés

Heureux les orphelins (ou sans famille) car Dieu les compte parmi ses enfants

Heureux les opprimés, car Dieu les libérera de l’oppression de son Royaume

 

Heureux les malades car Dieu chemine à leurs côtés

Heureuses les personnes qui luttent contre un cancer car Dieu leur donnera la force de surmonter leur maladie

Heureux les malades d’Alzheimer car Dieu se souvient d’eux

Heureux les handicapés car ils marcheront à la suite du Seigneur

Heureux les malades mentaux car Dieu les calculera

Heureux les handicapés car Dieu les mettra debout

En marche car une autre identité est possible

Heureux ! Debout ! En marche !

Célébrations de Pâques

Ceci est une invitation à venir puiser à la Source de Vie: Jésus-Christ!

Que le Seigneur vous fasse vibrer de sa Joie, de sa Paix, de son Amour

Rendez-vous donc au temple d’Auxerre, 31 rue Saint-Pèlerin:

  • vendredi 14 avril, 18h: célébration du Vendredi Saint
  • dimanche 16 avril, 10h30: culte de Pâques

Assemblée générale: ceci a eu lieu… Merveilles!

Vous faire un débrief complet de l’AG? Cela ne m’a même pas traversé l’esprit. Mais vous raconter un peu ce que nous avons partagé l’après-midi, ah oui! Catherine Douce nous a présenté un DVD qui montre le travail effectué avec des polyhandicapés et des enfants de moyenne section de maternelle. Un travail autour de la musique. Elle a utilisé pour cela un instrumentarium qui est à la fois une sculpture et à la fois des instruments de musique. On produit surtout quelque chose comme de la musique contemporaine, dont l’écoute n’est pas évidente a priori pour beaucoup d’entre nous. Imaginez le peu de résultats avec des personnes qui sont parfois grabataires… Au début. Il faut garder son attention vive et espérer voir, entendre quelque chose. Il faut sans doute être motivé pour ça. Je n’ai jamais oublié les quelques mois au cours desquels, toutes les semaines, mon directeur de stage m’emmenais faire du kt avec des polyhandicapés. Je suis certaine que voir ce que je peux voir est accessible à d’autres. Et certaines qu’il y a encore des choses que je ne vois pas. A la lecture de ce DVD, voir les changements… Merveilles! Voir jouer celui qui, au début, ne voulait pas toucher un instrument… Voir sourire certains à la production des sons… Voir d’autres qui collaborent… Voir celui qui ne se lasse pas d’improviser… Voir l’inventivité et la créativité avec des objets qui, sans doute, ne m’inspireraient pas. Et entendre, enfin, la musicalité qu’ils ont créée… Merveilles! N’en doutez pas! il y a tout autant à espérer des enfants d’école maternelle que des polyhandicapés.

Pssstttt…. J’ai pas tout dit

Ceci a lieu demain: Assemblée Générale

Demain, chez nous, comme chez d’autres, il y aura une assemblée générale. Car nous sommes une association cultuelle, avec président, trésorier, secrétaire. Bien sûr, vous pouvez mettre tout cela au féminin. Ils sont les figures-clés d’un conseil presbytéral qui compte d’autres membres. Ils prennent un engagement majeur mais ne sont pas les seuls à s’engager. Et tous les engagements sont importants: celui qui fait le ménage, celle qui accompagne les cantiques de nos dimanches, celui qui mène le groupe biblique, celle qui fait des visites et passe des coups de fil, celui qui prie… Le conseil presbytéral, et en particulier le président, le trésorier et le secrétaire, prennent l’engagement d’assumer les décisions et leurs suivis tout au long de l’année.

Demain, c’est assemblée générale: l’occasion pour le conseil presbytéral de rendre compte du travail qu’il a mené et des activités qui ont rythmé l’année qui vient de s’écouler… mais aussi… l’occasion pour les membres d’église de poser des questions, de réagir, de dire son accord ou son désaccord, de dire ce qu’ils désirent comme orientation pour la vie d’église… l’occasion pour le conseil presbytéral d’être à l’écoute de la communauté… et vice versa.

Une assemblée générale est ouverte: tous ceux qui sont intéressés par la vie de cette communauté y ont leur place et chacun peut s’exprimer. Seul le vote est réservé à ceux qui ont indiqué explicitement vouloir être membre électeur. Il suffit pour cela de demander le papier nécessaire, de le remplir, de le remettre à un membre du conseil presbytéral. Celui-ci, lors d’une de ses séances, validera cette inscription.

Merci à ceux qui prieront pour que notre assemblée générale soit vivante, bienveillante et productive.

Faire grandir l’Entraide

L’Entraide Protestante d’Auxerre est une toute petite entraide. Mais elle fait un truc que je trouve drôlement important: elle ouvre notre repas-partage hebdomadaire à des personnes isolées. Et elle donne un coup de pouce financier (prêt ou don) à ceux qui la sollicitent, autant qu’elle le peut. Elle soutient aussi financièrement l’action de l’équipe Cimade. Mais les caisses se vident.

C’est pourquoi elle invite à un repas, ce dimanche 29 janvier, au presbytère (2 rue des boucheries), juste après le culte.

Venez juste pour la convivialité! Et si vous pouvez, aidez-nous à financer nos actions…

Ceci a lieu ce soir et…

spuc2017Nous sommes dans le temps de la Semaine de Prière pour l’Unité des Chrétiens. Pour moi, cette année, à Auxerre, ça a d’autant plus de sens de la vivre que cette unité, nous la vivons toute l’année, en particulier à travers le groupe « Bible et jeunes ». Celui-ci réunit des ados de 13 à 17 ans, catholiques et protestants, autour de la Bible et d’un thème qu’ils peuvent choisir.

Aujourd’hui, nous nous rassemblons donc lors d’une célébration. Rendez-vous aujourd’hui, vendredi 20 janvier, à 18h30,  à l’église Sainte-Thérèse des Rosoirs (15, rue du 4° R.I.), Auxerre. N’hésitez pas à apporter quelque chose à manger et à partager pour prolonger le temps liturgique.

Dimanche aussi! Célébration œcuménique, ce dimanche 22 janvier, à 16h, Maison Paroissiale du Pâtis, Tonnerre

Lors de ces deux temps, vous êtes tous les bienvenus!

Un site en sommeil? Réveillons-le!

Plus d’un mois sans vous donner de nouvelles? Comme s’il ne s’était rien passé… C’est du boulot aussi de tenir à jour ce site. Et je ne l’ai pas fait. Ma bonne excuse? Un mois de décembre bien rempli: plusieurs veillées de l’Avent chez l’habitant, la fête de Noël avec les enfants, la veillée de Noël à Druyes-les-Belles-Fontaines, le culte de Noël… Quoi souligner de tout ça? La joie d’être réunis à quelques-uns chez l’un ou chez l’autre et de pouvoir partager des choses profondes et parfois personnelles… Cette autre joie d’être réunis avec les enfants et de préparer avec eux et les parents la fête de Noël. Je garde précieusement l’image de chacun d’eux avec des couleurs dans les mains. Et le sourire aux lèvres. Je garde aussi précieusement à l’esprit l’idée des parents qui remplissent les sachets de sablés. Et puis la décoration du sapin, les bougies allumées, cette petite qui éteint celles qu’elle peut, ces ados qui font résonner leurs instruments de musique, ces ados qui nous offrent un sketch sur le Notre Père, les dessins des enfants grecs qui habillaient notre espace… Quand je relis ça, comme j’aimerais que ce soit Noël tous les jours pour nous tous… En moi, ça l’est, d’ailleurs. A lire, dans « Le Lien » dernier, quelques échos. Et à voir… Bientôt en ligne.